Sperrgebiet

Au-dehors, la lumière de l’Allemagne de l’Est est devenue depuis longtemps la lumière de l’Allemagne. Mais au dedans, entre certains murs parfois, une autre histoire se raconte.

jan. 11 2015_SG_FO_274

Comme un rappel du désordre, dans l’histoire à rebours, on ne rentre que rarement par la porte.

jan. 11 2015_SG_FO_235
jan. 11 2015_SG_FO_254

Ce qui frappe systématiquement, ce n’est pas tant le délabrement que l’état d’attente figé, une sorte de stupeur des lieux, l’attente perpétuelle d’une suite qui ne vient pas.

jan. 11 2015_SG_FO_408

Parfois, la possibilité d’un feu.

jan. 11 2015_SG_FO_232

jan. 11 2015_SG_FO_244

« breaking news ».

jan. 11 2015_SG_FO_239On prend la mesure. Mais de quoi, exactement ?

jan. 11 2015_SG_FO_263

Il n’est pas sûr que l’action du temps soit un outrage; il est possible qu’elle raconte quelque chose du décalage qui se creuse avec les vivants, du moins ces vivants trop âgés pour se fondre dans une histoire dont on leur a dit sans autre explication qu’elle devenait la leur. L’outrage est parfois au dehors.

jan. 11 2015_SG_FO_423

jan. 11 2015_SG_FO_350

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *